Elizabeth CORRIVEAU BOUTHILLIER

CV (PDF)

S-UDA
LANGUE Français, anglais (accent)
TAILLE 5’8″
CHEVEUX Blonds
YEUX Bleus

COURT MÉTRAGE

MAXINE OU UNE AUTRE, rôle d’Elizabeth, réal. Clara Champagne/ 2018
BOUCLE D’OR, réal. Valérie Leroy/ 2018
DANS L’ABSOLU, rôle d’Éli, réal. Clara Champagne/ 2018
LE RESTAURANT DE PIZZA, réal. Charles-Antoine Olivier/ Production UQAM/ 2018 LE CHALET, réal. Marie-Andrée Brière/ Production UQAM/ 2017

VIDÉOCLIP
LOVE (de Fuso), réal. Anthony Coveney/ Production Rubicon & Media/ 2018
SI C’EST CORRECT (de Zen Bamboo), réal. Anthony Coveney/ Production Rubicon Pictures & Media/ 2018

THÉÂTRE
LES BÉNÉS, cabaret création, L’escogriffe Bar/ 2018

PRODUCTIONS EN FORMATION À L’ÉCOLE SUPÉRIEURE DE THÉÂTRE
QUAND J’AI LES YEUX FERMÉS, IL N’Y A PERSONNE, rôle de Iode Ssouvie, m. en s. de Marie Brassard/2019 IVRESSE, rôles multiples, m. en s. de Christian Lapointe/ 2018
LA CERISAIE, rôle de Dounlacha/ m. en s. d’Édith Patenaude/ 2018
HAMLET, rôle de Guildenstern/ m. en s. de Serge Mandeville/ 2017

FORMATION
BAC EN THÉÂTRE – PROFIL JEU – ÉCOLE SUPÉRIEURE DE THÉÂTRE DE L’UQAM – Promotion 2019 Stage d’improvisation avec Nicolas Cantin/ 2018

HABILETÉS CONNEXES
Écriture, équitation, animation, vélo.

Elizabeth a terminé sa formation en jeu à l’École Supérieure de théâtre de l’UQAM en mai 2019. Au courant de sa formation, elle a entre autres été dirigée par Christian Lapointe, Édith Patenaude et Marie Brassard. 

Elle a participé à un stage de jeu avec Nicolas Cantin à l’été 2018. Aussi, elle est allée au Brésil pour suivre un stage de théâtre et d’arts afro-brésiliens à l’été 2018.

Au courant des dernières années, elle a joué dans plusieurs courts métrages et elle apparait dans des vidéoclips tels que Love du chanteur Fuso.

Elle travaille présentement sur un monologue de théâtre comique qui devrait sortir sur les planches montréalaises au courant de la prochaine année. 

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.